Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De l'art de sublimer les choses

C'est la contrainte qui permet aux pulsions de se sublimer. Ainsi l'Eros devient amour, et se meut en une infinité d'éclats, dont la vue vous crève les yeux. C'est donc par une tyrannie de nos pulsions sexuelles, que cette denière parvient à élever notre...

Lire la suite

Point d'équilibre

Il est probablement une fatalité, qui précipite les hommes à un point de rupture d'eux mêmes, quelque chose s'empare de leur raison, le doute, l'incertitude, la sensation terrible de n'avoir qu'une seule vie, et d'avoir peut être fait des mauvais choix…...

Lire la suite

A une amie

Tu frissonnes, j'ai peur, le mal épanche en moi, laboureur des fièvres intestines, l'impossible peint de ténèbres, le portrait béant de la beauté vivante. Emouvante gratitude qui nous monte aux yeux, et l'âme déchirée, en feu sous sa caverne, tu ne sauras...

Lire la suite

Back door man

Je vois des étudiants, qui révisent leurs partiels, quand je pense depuis combien de temps je travaille, la longueur de mes recherches, depuis Dostoïevski au moins, jusqu'à la naissance de la tragédie, mes yeux montent au soleil, et prennent feu, j'aime...

Lire la suite

A un jeune poéte

Vous êtes un peintre, vous ne voyez pas les mêmes couleurs que les autres, comment croyez-vous pouvoir faire voir vos couleurs ? Personne ne peut vous croire, et probablement que personne ne vous croira jamais. Ce sont vos yeux et votre trésor, comment...

Lire la suite

Economie souterraine

Ils ont tiré à bout, Les nerfs du genre humain, Accrochés à des chiffres, Floutés les lendemains, Les entrepôts des songes, De cartons en cartons, On voit les rats qui rongent, Vos pauvres édredons, L’organisation parachève, Sur les miettes de nos envies,...

Lire la suite

Le masque

Tout ce qui est profond aime le masque. Il y'a bien des phénomènes d'une sorte si délicate que l'on ferait bien de les protéger sous quelque grossièreté afin de les rendre méconnaissables; il y a des actions nées de l'amour et d'une générosité excessive...

Lire la suite

Les enchanteurs

De tout ce qui me précipita dans l’existence morne et vaine, Où l’on ne peut trouer le Ciel, ni réveillé l’essentiel, Ces sentiments sans âmes, ces deux pieds qui se trainent, Ô combien de regrets, et de poignards dans les veines ! Ce poison délicat,...

Lire la suite