Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ask The Dust (Demande à la poussière)

Et voilà qu'une automobile noire s'approche du trottoir et qu'un homme en descend. L'air riche le type. Et puis une femme descend à sa suite, et elle est belle, du renard argenté comme fourrure, une vrai chanson qui passe là sur le trottoir et disparaît...

Lire la suite

Les souffrances de jeune Werther.

La valse On commença. Nous nous amusâmes d'abord à mille passes de bras. Quelle grâce, que de souplesse dans tous ses mouvements ! Quand on en vint aux valses, et que nous roulâmes les uns autour des autres comme les sphères célestes, il y eut d'abord...

Lire la suite

Comme on imagine....

Rien ne se passe jamais comme on se l'imagine, que peut il subsister de cette nuit sans rêve, les portes du hasard laissent entrer trop de choses, et voilà, le portable sonne, les messages viennent et s'en vont, on partage, on raisonne, on attend sans...

Lire la suite

L'âme humaine, oscar Wilde

Le principal avantage de l'établissement du socialisme serait, à coup sûr, de nous libérer de cette pénible nécessité de vivre pour les autres qui, dans les conditions actuelles, pèse si lourdement sur presque tout le monde. À vrai dire, bien peu lui...

Lire la suite

Oscar Wilde

Oscar Wilde maniait la langue comme le plus efficace des fouets, capable aussi bien de gifler que de caresser. Il pensait avoir giflé l'Angleterre. Mais le vieux Lion cessa bientôt de s'amuser et le dévora dans un tribunal. On porta les restes de l'ancien...

Lire la suite

Lire et écrire

NIETZSCHE - ZARATHOUSTRA - Lire et écrire Je suis assez agréablement surpris de voir que certaines personnes viennent voir mon blog, je ne sais qui, ni pour quelles raisons, alors dans un souci de transparence, je communique un texte sur le lire et l'écrire,...

Lire la suite

Baudelaire, à propos de la poésie

EPITRE ENVOYEE À SAINTE-BEUVE entre 1843 et 1846 Monsieur, Stendhal a dit quelque part-ceci, ou à peu près- : J’écris pour une dizaine d’âmes sensibles que je ne verrai peut-être jamais, mais que j’adore sans les avoir vues. Ces paroles, Monsieur, ne...

Lire la suite

La chute ! Camus

Certains livres, laissent en nous une emprunte indélébile, et on ne sait pas tout alors, cela n'est pas devenu notre vie, le temps, c'est arrêté, dans le fond de notre âme, il est resté figé sur une inconnue noyée, qu'on a pas su secourir... Et certaines...

Lire la suite

Le métis Européen

à tout prendre un assez vilain plébéien, - ne saurait absolument se passer d'un costume, et l'histoire tout entière lui sert entière de garde robe. A vrai dire il remarque qu'aucun ne lui va, et il en change sans cesse. Considérons à ce point de vue le...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>