A une amie

Publié le par Gregor

Tu frissonnes, j'ai peur, le mal épanche en moi, laboureur des fièvres intestines, l'impossible peint de ténèbres, le portrait béant de la beauté vivante.
Emouvante gratitude qui nous monte aux yeux, et l'âme déchirée, en feu sous sa caverne, tu ne sauras jamais, je ne saurai jamais, ce que fut notre vie.
De tous ces sentiments, déviés, châtiés, impardonnables, sur la commissure tendre, que je nommais tes lèvres, s'ouvrent un gouffre béant, et ce gouffre est douleur.
Ne retiens pas ces deux mots de ta bouche, oh si retiens les, gardes les enroués dans ta voix, gardes les comme une passion éteinte, gardes les comme un remède infernal, qui fait jongler les rires, aboyer les chiens, médire les gens de bien.
Gardes tout comme une atteinte aux privilèges, de ceux qui t'ont fait leur droit, leur chose, sans réveiller en toi l'infinité des choses.
Et de tous les délices, qu'ils ont rayés de ton sein, sont comme une promesse faite à quelques crétins, je ris de tes caresses irréelles, de tes fantasmes à venir, je ris de ta splendeur, et de ta cruauté, et surtout de n'être qu'un reflet inachevé.
Sur l'infinité calme où couche les étoiles, je sens s'embraser une lueur vivace, une anarchie interminable, un point où le monde bascule, l'incrédulité spirituelle, un mouvement des astres musical, une note folle et égarée qui fait défaut à la raison.
L'inconstance de mes pensés, je sais, comme une fuite incessante, je sais, comme une fureur hallucinante, ce monde dont on se tait.
Baisses les yeux, fais comme moi, baisses les yeux, et marches sans plus rien voir, oh ne te laisse jamais apercevoir, rien n'existe, qu'un seul instant, et si profondément que tu en es la grâce, le monde fuit par des courants bien plus vaste.
Tu seras emporté dans l'immense délire, et le désordre de ton coeur reflétera celui des univers sans saveur. 
Mon amie gardes toi bien de savoir, restes pure et innocente, sers ton maitre et ton bourreau, sans quoi hé ! Le monde est faux !

Publié dans coup de coeur

Commenter cet article