Communications nocturnes

Publié le par Gregor

Pour quelle raison me reviens-tu souvenir ?
N’est-ce pas toi qui voulais que je t’oubli ?
Pourtant tu me harcèles et ne te laisse évanouir,
Par quels enchantements, quelles drôles de fourberies ?

Pourquoi tu penses à moi, où va donc ton regard ?
Toi qui semblait si forte, à présent tu t’étioles,
Ta bouche est suspendue aux jours qui nous séparent,
Je le sais car ce soir tes certitudes dégringolent,

Les bons sentiments hélas, nos vœux les plus audacieux,
Tombent comme des châteaux de cartes,
Le désir dérobe aux belles, avec son air malicieux,

Leurs plus beaux habits de scène,

leurs plus beaux costumes de théâtre,

Mais dans les coulisses obscures, je sais que tu me touches,
Quand tu poses ainsi, ton joli doigt sur ta bouche,
Je sais à quoi tu penses, quand une saute d’humeur,
T’emporte au firmament, et magnifie tes couleurs,

Pour quelle raison me reviens-tu souvenir ?
N’est ce pourtant pas toi qui voulais qu’on s'oubli ?
Y as-tu renoncé pour une seule pensé ?
Était-elle agréable, m’était-elle adressée ?

Publié dans Poesies

Commenter cet article