Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un coeur qui séche

La journée commençait, le métro avançait, la musique dans mes oreilles m’inventait les fantaisies, qui échappaient aux visages livides et imperméables, sur lesquels ricochent mon regard, je me vantais de ne pas avoir cet air morose, mon orgueil vivait...

Lire la suite

Je est un autre

Je, n’est utile à rien, il n’a pas d’avenir, et ca me fait marrer, Parmi les nombres je suis un, Et seul je suis tous Je n’a pas de fond, dans le fond, il rigole quand même Ca vous dérange ? Tant mieux cela m’arrange Il ne pense plus rien changer Mais...

Lire la suite

Vendeur de nuages

Psyché glisse de verres en verres, Et les notaires calculent nos rires, Mais nos prières jamais ne se figent, Dans leurs mauvais soupirs, Des fleurs on est la tige, Ils sentent à peine les racines, Buildings multirécidivistes, A coups de pioche les anarchistes,...

Lire la suite

un Amour

Rommance Tout avait commencé durant l’hiver, les flocons par rubans sur les toits de mon école, et nos traces dans la neige, imprimé des futurs radieux, j’étais en proie aux plus beaux enchantements, les rayons du soleil me semblaient si colorés, je chantais...

Lire la suite

Rubayat, Omar Khayam

L'astronome qui ne croyait pas au ciel. Toi, venu du monde du ciel et du souffle, Abasourdi parmi 4 et 5, 6 et 7, Bois du vin ! tu ne sais pas d'où tu es venu ! Fais la fête ! Sais-tu, vers où t'en iras-tu ? Le temps sans serveuse et sans vin, c'est rien...

Lire la suite

Des débits

Des débits Des débris, et du soleil, dansent, dansent, et me leurrent, j’avance en plein phare, faut pas que j’m’égare, mes pas légers, me dépassent, comme quand se sépare, ma putain d’vie dans l’espace. Une tête plein d’étoiles, pour crier tout le long,...

Lire la suite

Macbeth (act 5 sc 5), shakespeare

Sayton: The Queen, my Lord is dead. Macbeth: She should have died hereafter, There would have been a time for such a word To-morrow; and to-morrow, and to-morrow, Creeps in the pretty pace from day to day To the last syllabe of recordered time And all...

Lire la suite

L'Amort

Si je me targue, si souvent, Du passé qui me nargue, C'est que sans crier garde, Un peu de moi s'attarde. Fuir la nuit a ces heures pâles où, Mon existence vire au floue, Où que mon sommeil s’égrène, Pourvu que le jour me revienne, Tes rires volent en...

Lire la suite

Foutu et infoutu

Dis pas qu’c’est foutu, La grande aventure, Tu voudrais tout descendre, Resterais que des cendres, Silencieusement soul, J’me retrouve en dessous, La porte a déjà fait clac, Je sens comme un coup d’matraque, Sur l’coup ça fait peur, Puis on s’habitue,...

Lire la suite

Saisons

L e vieil arbre. Regarde, toi qui aurait tant aimé, toi qui l’aurait tant aimé, poser ses quelques feuilles, Et d’une clarté fiévreuse, presque belliqueuse, L’aurore frapper ses mains, dont le cœur se souvient, Quel cœur peut oublier, le temps qui fait...

Lire la suite

<< < 10 11 12 13 14 15 > >>