Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humain trop humain, Nietzsche

Pandore est la première femme. Elle est associée à la légende de la "boîte à Pandore" (en fait, une jarre). Elle est parfois appelée Anésidora « celle qui fait sortir les présents des profondeurs » en fait « la Déesse de la terre qui préside à la fécondité...

Lire la suite

L'ombre

Mais à peine le mendiant volontaire s'était-il sauvé, que Zarathoustra, étant de nouveau seul avec lui-même, entendit derrière lui une voix nouvelle qui criait : "Arrête-toi, Zarathoustra ! Attends-moi donc ! C'est moi, ô Zarathoustra, moi ton ombre !"...

Lire la suite

Défi N°32

link La belle et la bête Ô long fantôme pale, je marche entouré de pétales, Les reflets de mes rêves, sont ton air que j’inhale, Et si mes larmes coulent le long de mes joues, C’est que tu me délivres, mais que je reste enjoue, Piégé, tu sais qu’ils m’ont...

Lire la suite

"ET TU, QUIS ES ?" Par Gérard Granel

© Gérard Granel , Critique, n° 369, février 1978 ET TU, QUIS ES ? Ce qu’il en est aujourd’hui de la philosophie, cette question qui nous passe ici en revue s’entend nécessaire comme une question, sinon personnelle, du moins singulière. Elle demande :...

Lire la suite

Illuminations, Rimbaud

Illuminations, Rimbaud

À une Raison Un coup de ton doigt sur le tambour décharge tous les sons et commence la nouvelle harmonie. Un pas de toi, c'est la levée des nouveaux hommes et leur en-marche. Ta tête se détourne : le nouvel amour ! Ta tête se retourne, - le nouvel amour...

Lire la suite

Joyeux Noel les teignes !

Ils veulent nous emporter, Dans les jardins divisés, Ils te diront de fermer l’œil, Et t’isoleront dans un écueil, Tu prendras tes peurs pour des faits, Tu t’aligneras sur leurs méfaits, Tu ne croiras plus jamais aux fées, Tu t’enfermeras dans un monde...

Lire la suite

Le joueur

Le diable gagne aux cartes, Mais l’amoureux lui perd au jeu, L’enjeu de son propre langage, Et peu à peu s’en écarte Puis bon grès, mal grès, Ou de lentes simagrées, Il se lie aux longues désespérances, Et vide sa triste incandescence, Dans une amère...

Lire la suite

Bukowski, women

"Quelque chose clochait chez moi : je pensais énormément au sexe. Je m'imaginais au lit avec chaque femme que je voyais. C'était une façon agréable de passer le temps (...). Les femmes : j'aimais les couleurs de leurs vêtements ; leur démarche ; la cruauté...

Lire la suite

Rien, tout, ailleurs !!

Nombres et formes, lucioles aux parenthèses dorées, Pubis des sèves et des landes, parfums de fougères, Rumeurs, échos salés des neiges altérés, Souffles glacés des pelures éphémères, Jours en feu, nuits irréelles, Point de suspensions, penduliers mornes,...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>