Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

46 articles avec poesies

Bukowski, un oiseau bleu

Il y a dans mon cœur un oiseau bleu qui veut s’échapper mais je suis trop coriace pour lui Je dis, reste là-dedans, je ne suis pas sur le point de laisser n’importe qui te voir Il y a dans mon cœur un oiseau bleu qui veut s’échapper mais je déverse du...

Lire la suite

Larmes du monde

Larmes du monde vous verriez dans mon âme si j’étais félon, La tristesse, la souffrance, ne peuvent être là, sans raison, Elles donnent aux yeux la clarté et la vision de l’éclair, Ou bien la mort, ou l’abandon, plus que les vaines prières, Remettez-vous,...

Lire la suite

Vertige aquatique !

Je me demande depuis toujours, mais par moments je sais, pourquoi mes pensés viennent ? Pourquoi elles se débinent ? Les cœurs s’ouvrent comme les fleurs, mais le soleil est rare, et la nuit meurtrière. Toute la beauté des choses, sur un brasier de larmes,...

Lire la suite

Communications nocturnes

Pour quelle raison me reviens-tu souvenir ? N’est-ce pas toi qui voulais que je t’oubli ? Pourtant tu me harcèles et ne te laisse évanouir, Par quels enchantements, quelles drôles de fourberies ? Pourquoi tu penses à moi, où va donc ton regard ? Toi qui...

Lire la suite

Goethe, Werther

« C'est donc pour la dernière fois, pour la dernière fois que j'ouvre les yeux ! Hélas ! ils ne verront plus le soleil ; des nuages et un sombre brouillard le cachent pour toute la journée. Oui, prends le deuil, ô nature ! Ton fils, ton ami, ton bien-aimé,...

Lire la suite

Palais, hiver, loi des sens...

Palais Sur les longues marches, montant aux lourds palais, quelques dames et leurs princes, se pincent pour ne pas rêver. Murmurant la Russie, Anna aux grands yeux verts, rubis aux doigts des belles, et parfums d’hirondelles. Toute beauté s’essouffle...

Lire la suite

Le poids du réel

Dites moi combien pèse la réalité ? Quelques mots tirent d’un trait toute notre absurdité, Mais ce sont nos plaies, nos douleurs, Et cela qui l’écrit ! Sans l’appui de son cœur ? Combien est il réel ce chien écrasé ? Dans sa rubrique 100 000 sont morts...

Lire la suite

Sans rêves

Je me sens comme un point fixe au milieu du monde, Les mouvements, les pleurs, que le ciel inonde, Et nos coeurs arrachés, comme déshumanisé, L'espoir est enfermé, nous sommes les geôliers, Les rêves ont des tournures, qui souvent nous torture, Car nos...

Lire la suite

Paint it black

Mon amour est peint de noir, et s’écoule lentement, comme les rivières opaques, depuis les cachots de l’esprit, aux lumières grise des cloaques , sur les printemps et sur les rives, sur les matins ou sur les digues, dans les yeux qui parfois rougissent,...

Lire la suite

L'importance d'aimer

Bien sur le doute, les migraines, et les heures de quarantaines, Contagieux, malade, et con, à déchirer la partition, Bien sur l’ignorance souveraine, nos pensés qui se trainent, La mélodie grinçante, et ces joies qui nous hantent, Mais quitte à finir...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 > >>