Top articles

  • Dans mon souterrain, Dostoievski

    24 juin 2010 ( #textes de base )

    Maintenant que j'achève ma vie dans mon trou, je me moque de moi-même et je me console avec cette certitude aussi bilieuse qu'inutile : car quoi, un homme intelligent ne peut rien devenir - il n'y a que les imbéciles qui deviennent. Un homme intelligent...

  • Le poids du réel

    24 juin 2010 ( #Poesies )

    Dites moi combien pèse la réalité ? Quelques mots tirent d’un trait toute notre absurdité, Mais ce sont nos plaies, nos douleurs, Et cela qui l’écrit ! Sans l’appui de son cœur ? Combien est il réel ce chien écrasé ? Dans sa rubrique 100 000 sont morts...

  • A force…

    24 juin 2010 ( #coup de coeur )

    Les tasses de café tremblent encore sur leurs soucoupes, et les gens que j’aime rient à leur façon… A peine avaient-ils essuyé leurs moustaches de caramel, que j’avais pénétré leurs secrets, ils détenaient dans la vie, ce que je lui trouvais de belle,...

  • Pffff !!

    25 juin 2010 ( #coup de coeur )

    Iliade et odyssée Quoi de neuf, suspendue aux nuages, Le corps est neuf, la tête est large, Un obus trace parfois les chemins, Qui mènent jusqu’au bien, Sensations haletantes et délirantes. Oppressantes envies de magiques études, Où viennent lasses béatitudes,...

  • Palais, hiver, loi des sens...

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Palais Sur les longues marches, montant aux lourds palais, quelques dames et leurs princes, se pincent pour ne pas rêver. Murmurant la Russie, Anna aux grands yeux verts, rubis aux doigts des belles, et parfums d’hirondelles. Toute beauté s’essouffle...

  • Goethe, Werther

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    « C'est donc pour la dernière fois, pour la dernière fois que j'ouvre les yeux ! Hélas ! ils ne verront plus le soleil ; des nuages et un sombre brouillard le cachent pour toute la journée. Oui, prends le deuil, ô nature ! Ton fils, ton ami, ton bien-aimé,...

  • Communications nocturnes

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Pour quelle raison me reviens-tu souvenir ? N’est-ce pas toi qui voulais que je t’oubli ? Pourtant tu me harcèles et ne te laisse évanouir, Par quels enchantements, quelles drôles de fourberies ? Pourquoi tu penses à moi, où va donc ton regard ? Toi qui...

  • Vertige aquatique !

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Je me demande depuis toujours, mais par moments je sais, pourquoi mes pensés viennent ? Pourquoi elles se débinent ? Les cœurs s’ouvrent comme les fleurs, mais le soleil est rare, et la nuit meurtrière. Toute la beauté des choses, sur un brasier de larmes,...

  • Victor Hugo, Amour !

    25 juin 2010 ( #coup de coeur )

    Amour! "Loi", dit Jésus. "Mystère", dit Platon. Sait-on quel fil nous lie au firmament? Sait-on Ce que les mains de Dieu dans l'immensité sèment? Est-on maître d'aimer? pourquoi deux êtres s'aiment, Demande à l'eau qui court, demande à l'air qui fuit,...

  • Qui voudrait aller nulle part ?

    25 juin 2010 ( #coup de coeur )

    En sortant des cinés, des rires étouffés, mon ventre endoloris, s’enfonçait dans la nuit. La divergence de nos regards, remplissait la nuit noire, nos mains qui se joignaient nous mettaient en retard. Les horloges grinçaient, il fallait être aveugle,...

  • Angoisses

    25 juin 2010 ( #coup de coeur )

    Face aux éclosions du hasard, Mon cœur fait des palpitations, De sur le bancal nénuphar, Mes jambes tremblent sans raisons, C’est moi qui meurs en chaque instant, Quand le résultat succède à l’équation, Et je me retourne toutes les dents, En attendant,...

  • Larmes du monde

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Larmes du monde vous verriez dans mon âme si j’étais félon, La tristesse, la souffrance, ne peuvent être là, sans raison, Elles donnent aux yeux la clarté et la vision de l’éclair, Ou bien la mort, ou l’abandon, plus que les vaines prières, Remettez-vous,...

  • Bukowski, un oiseau bleu

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Il y a dans mon cœur un oiseau bleu qui veut s’échapper mais je suis trop coriace pour lui Je dis, reste là-dedans, je ne suis pas sur le point de laisser n’importe qui te voir Il y a dans mon cœur un oiseau bleu qui veut s’échapper mais je déverse du...

  • Rien, tout, ailleurs !!

    25 juin 2010 ( #coup de coeur )

    Nombres et formes, lucioles aux parenthèses dorées, Pubis des sèves et des landes, parfums de fougères, Rumeurs, échos salés des neiges altérés, Souffles glacés des pelures éphémères, Jours en feu, nuits irréelles, Point de suspensions, penduliers mornes,...

  • Bukowski, women

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    "Quelque chose clochait chez moi : je pensais énormément au sexe. Je m'imaginais au lit avec chaque femme que je voyais. C'était une façon agréable de passer le temps (...). Les femmes : j'aimais les couleurs de leurs vêtements ; leur démarche ; la cruauté...

  • Le joueur

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Le diable gagne aux cartes, Mais l’amoureux lui perd au jeu, L’enjeu de son propre langage, Et peu à peu s’en écarte Puis bon grès, mal grès, Ou de lentes simagrées, Il se lie aux longues désespérances, Et vide sa triste incandescence, Dans une amère...

  • Joyeux Noel les teignes !

    25 juin 2010 ( #Poesies )

    Ils veulent nous emporter, Dans les jardins divisés, Ils te diront de fermer l’œil, Et t’isoleront dans un écueil, Tu prendras tes peurs pour des faits, Tu t’aligneras sur leurs méfaits, Tu ne croiras plus jamais aux fées, Tu t’enfermeras dans un monde...

  • "ET TU, QUIS ES ?" Par Gérard Granel

    27 juin 2010 ( #textes de base )

    © Gérard Granel , Critique, n° 369, février 1978 ET TU, QUIS ES ? Ce qu’il en est aujourd’hui de la philosophie, cette question qui nous passe ici en revue s’entend nécessaire comme une question, sinon personnelle, du moins singulière. Elle demande :...

  • L'ombre

    29 juin 2010 ( #textes de base )

    Mais à peine le mendiant volontaire s'était-il sauvé, que Zarathoustra, étant de nouveau seul avec lui-même, entendit derrière lui une voix nouvelle qui criait : "Arrête-toi, Zarathoustra ! Attends-moi donc ! C'est moi, ô Zarathoustra, moi ton ombre !"...

  • Victoire de la connaissance sur le mal radical

    30 juin 2010 ( #textes de base )

    Il y a pour celui qui veut devenir sage un riche profit à avoir eu pendant un certain temps la conception de l'homme foncièrement mauvais et corrompu : elle est fausse, comme la conception opposée, mais durant des périodes entières elle a été dominante,...

  • Humain trop humain, Nietzsche

    03 juillet 2010 ( #coup de coeur )

    Pandore est la première femme. Elle est associée à la légende de la "boîte à Pandore" (en fait, une jarre). Elle est parfois appelée Anésidora « celle qui fait sortir les présents des profondeurs » en fait « la Déesse de la terre qui préside à la fécondité...

  • La pêche à la ligne

    06 juillet 2010 ( #Poesies )

    Nous jetons des cordes dorées, Au fil de nos dialogues, Veux-tu monter les escaliers ? Ou te paralyser dans cette époque ? Quel doux plaisir nous raccommode, En oubliant, folle habitude, Qu'il était bien commode, De jouir de notre lassitude, Pauvre inertie...

  • L'innocence de la méchanceté

    07 juillet 2010 ( #coup de coeur )

    Comme je cherchais des trucs "intelligents à dire - afin de pouvoir donner quelques mets à mes lecteurs, et je dois dire que je ne suis pas peu fier d'avoir tous les jours des visites sur mon blog !!! Incroyable ! En plus, j'ai vraiment l'impression d'avoir...

  • Goethe, citations

    08 juillet 2010 ( #textes de base )

    Il est beaucoup plus facile de reconnaître l’erreur que de trouver la vérité. La première est à la surface, et chacun peut aisément la saisir ; la seconde est à une profondeur où il n’est pas donné à tout le monde de pénétrer. Plus j’avance dans la vie,...

  • Préface de Bukowski, sur le livre de Fante "ask the dust"

    08 juillet 2010 ( #coup de coeur )

    Extraits: "J'étais jeune,affamé,ivrogne, essayant d'être un écrivain. J'ai passé le plus clair de mon temps à lire Downtown à la Bibliothèque municipale de Los Angeles et rien de ce que je lisais n'avait de rapport avec moi ou avec les rues ou les gens...

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>